Identité, culture et institutions

446

Cette note est la rédaction (légèrement actualisée) de la contribution orale de Jean-Philippe Atzenhoffer à la conférence-débat APR  sur l’avenir institutionnel de l’Alsace, du 10 octobre 2018 à la Faculté Eco-Gestion de l’Unistra.

L’auteur revient sur le thème de l’Alsace comme territoire historiquement et culturellement déterminé, mais dans le contexte de l’analyse économique du développement territorial. Pour les chercheurs qui se sont penchés sur la question, il apparaît que le sentiment d’identité n’est pas un facteur économiquement neutre. On peut démontrer que les territoires pour lesquels les habitants ressentent un sentiment d’attachement identitaire notable se caractérisent par un niveau élevé de confiance entre acteurs et avec les institutions, et que cette disposition mentale est favorable à la dynamique économique.

Ce n’est donc pas uniquement pour des raisons politico-culturelles qu’il faut se préoccuper d’une éventuelle dilution de l’identité régionale au sein de la nouvelle entité administrative du Grand Est – qui est l’une des plus artificielles de l’organisation régionale actuelle de la France.