Appel pour une Université de l’Europe à Strasbourg

3 570

L’Europe n’en fait pas assez pour sa jeunesse. Dans beaucoup de pays, celle-ci se sent à l’étroit au sein de sociétés qui vieillissent. Elle a du mal à trouver les moyens de faire ses preuves. Elle tend à s’écarter du monde du savoir et de la recherche, qui ne développe plus le goût de l’aventure ni la perspective de la réussite. Dans beaucoup de pays, l’Université, massifiée, offre des pédagogies sans attrait et des débouchés incertains. Les jeunes préfèrent tenter d’autres expériences. L’Europe doit réconcilier sa jeunesse avec la science et l’esprit de découverte.
L’Europe n’en fait pas assez pour rester dans la compétition mondiale qui est engagée dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle produit moins d’ingénieurs et de chercheurs que l’Inde ou la Chine. Elle en attire moins que les États-Unis. Son avance scientifique s’amenuise chaque année. Il est temps de signifier, par un projet concret, que l’Europe ne se résigne plus à se déclasser par rapport à ces nations-continents.