A propos du dérèglement climatique: réaction des lecteurs et réponses à Candide

145

Cette deuxième note de l’APR sur le débat public et les controverses autour du changement climatique donne la parole aux lecteurs qui ont réagi – parfois de manière très passionnée – à la publication de la première note (le 5 février).

L’APR a été félicitée ou contraire réprimandée d’ouvrir le débat sur le réchauffement de la planète. Précisons qu’il s’agit en fait principalement des controverses sur la part anthropique de ce dernier, ce qui implique un jugement sur les politiques climatiques. Pour certains, le simple fait de poser cette question est faire preuve de climato-scepticisme, le sujet scientifique étant supposé clos.

Il doit être bien clair que ni l’association ni ses membres actifs ne se posent comme climato-sceptiques. Nous n’avons pas les compétences professionnelles en climatologie pour émettre un jugement sur le fond, mais nous souhaitons rendre compte de débats qui traversent la société à ce propos. Avec certes des « intimes convictions » variables, aucun membre ne prétend avancer sa « vérité » ni militer pour ou contre la vision dominante qui est celle du GIEC, mais tous sont intéressés à examiner les arguments en lice, parce que c’est un enjeu sociétal très fort.

Cette contribution se propose modestement de faire la synthèse d’un échantillon restreint mais assez varié de réactions argumentées à la note publiée il y a dix jours. Nous espérons ainsi apporter un peu de matière pour une « connaissance commune » des débats autour du climat.