Transport ferroviaire et développement durable?

sur le blog de j.FORTHOFFER

L’institut de Géographie et d’Aménagement de Nantes s’est interrogé très tôt sur la question des politiques territoriales et la maîtrise environnementale des transports en organisant en 2002 un colloque dont les actes ont été diffusés dans les Cahiers Nantais N° 60.

La fin du XXe siècle aura donné naissance à l’une des plus importantes évolutions du comportementdes hommes : la banalisation des déplacements ; plus souvent, plus loin, plus vite. Ce mouvement est mondial et nul ne sait combien de temps il durera et conduit à une saturation des voies routières avec les conséquences environnementales qui en résultent,  des aéroports saturés qui ne peuvent plus accepter normalement les vols longs et moyen-courriers et des voies ferrées qui font difficilement cohabiter trains de fret, dessertes locales de voyageurs et trains de voyageurs.

L’inscription du transport ferroviaire dans un développement durable nécessite une réflexion dans un espace à plusieurs dimensions :

– la place du transport dans le développement durable de notre société (transport de fret et politique industrielle, transport et urbanisme) ;

– la place du transport ferroviaire dans le transport durable (un développement dans le respect de l’environnement avec une moindre consommation d’espace, une faible consommation d’énergie et de pollution atmosphérique) ;

– une illustration de développement durable par l’exemple, la réalisation du TGV Méditerranée : le traitement de l’enjeu environnemental, social et économique avec l’insertion des infrastructures dans le paysage, la préservation des milieux naturels, l’offre commerciale…

https://igarun.univ-nantes.fr/les-cahiers-nantais/les-cahiers-nantais-1998-2006-du-n-50-au-n-64-1217898.kjsp